Skip to content

Baromètre des tensions de recrutement – Edition janvier 2022 – Hôtellerie-restauration

Baromètre KYU des tensions au recrutement - Hôtellerie Restauration - Janvier 2022 - Photo neutre

L’hôtellerie restauration connaît aujourd’hui de fortes difficultés au recrutement. Le premier baromètre KYU des tensions au recrutement s’est attaché à les analyser.

S’il disposait d’une main-d’œuvre très disponible (emploi saisonnier, extras…), le secteur présentait 2 facteurs de risque qui se sont concrétisés avec la crise : la non-durabilité des emplois et les conditions de travail contraignantes. L’arrêt de l’activité a entraîné le départ de 450 000 personnes entre 2020 et 2021 selon le Ministère du Travail notamment des extras et saisonniers très fragilisés par la crise. La reprise des besoins s’est alors heurtée au manque de main-d’œuvre disponible.

Les métiers de serveur et de barman ainsi que les territoires soumis à une activité saisonnière sont aujourd’hui très exposés aux tensions. Les besoins de ces derniers ont été dynamisés et la baisse du nombre de personnes a réduit la disponibilité de la main-d’œuvre en renforçant l’inadéquation géographique entre les travailleurs et les besoins.

Pour faire face à ces difficultés, les entreprises du secteur cherchent à développer leur attractivité en jouant sur :

  • La durabilité des emplois – plus de CDI et de temps plein proposés ;
  • Les salaires – les partenaires sociaux du secteur se dirigent vers un accord pour augmenter la grille salariale.

Toutefois, les questions de conditions de travail, renforcées dans une société post-Covid pourraient demeurer un frein à la baisse des tensions.

 

Retrouvez ici notre analyse complète : Baromètre KYU des tensions au recrutement – Hôtellerie Restauration – Janvier 2022

 

Principales réalisations

  • Évaluation des tensions au recrutement et de leurs origines avant la crise sanitaire
  • Analyse de la dynamique des tensions après la crise sanitaire
  • Identification des métiers et des compétences les plus exposés aux tensions
  • Analyse territoriale des tensions au recrutement avant et après la crise sanitaire

 

Chiffres clés :

  • x2,5 : Evolution du nombre d’offres d’emplois publiées dans le secteur de l’hôtellerie-restauration entre le premier et le second semestre 2021.
  • +6 points : Evolution de la part des CDI dans les offres d’emplois proposées dans le secteur de l’hôtellerie-restauration entre 2019 et 2021.
  • 39% : En Auvergne-Rhône Alpes, la croissance du nombre d’offres d’emplois dans le secteur a été supérieure de 39% à la moyenne nationale.